Les 7 Soleils

"Et puis, pensez donc : Saint-Nazaire, le port, les quais, l’océan, le vent du large, les embruns qui vous fouettent le visage..."
Archibald Haddock - Les 7 Boules de Cristal

Accueil > Actu 7 Soleils > Charles-Henri de Choiseul-Praslin nous a quitté

Membre fondateur des 7 Soleils

Charles-Henri de Choiseul-Praslin nous a quitté

samedi 20 avril 2019, par Jean-Claude Chemin

Charles-Henri de Choiseul-Praslin s’est éteint lundi 15 avril au terme d’une longue maladie.
Connu des tintinophiles pour son livre Tintin, Hergé et les autos, ses conférences et ses articles autour de l’oeuvre d’Hergé, c’était d’abord un ami.

JPEG - 395.8 ko
Ch.-H. de Choisuel-Praslin endossant le rôle de l’expert psychiatre dans le procès Alcazar

Arrivé à Saint-Nazaire au début des années 70, “Robert”, ainsi qu’il se faisait appeler, s’implique dans la vie sociale. Après avoir repris des études de droit, il s’inscrit au barreau nazairien où il exercera comme avocat pendant vingt-sept années.

Membre fondateur des 7 Soleils, il met ses connaissances juridiques au service de l’action de notre association. Ainsi il fait partie de la petite délégation qui rencontre, en mars 1987, Mme Fanny Remi, la seconde épouse d’Hergé, afin de lui présenter le projet des 7 Soleils. Celle-ci donne son accord : le jalonnement du parcours de Tintin, du capitaine Haddock et de Milou, dessiné par Hergé dans Les 7 Boules de Cristal, devient possible.

Il faudra quelques années et de nombreux soutiens -dont celui de la Fondation Hergé puis de Moulinsart et des Studios Hergé- pour que le projet des 7 Soleils passe dans la réalité.

Les autos

Attaché à la défense des droits humains, Charles-Henri préside l’Observatoire géopolitique des drogues ; on lui doit à cette époque le livre La drogue, une économie dynamisée par la répression, publié en 1991 aux Presses du CNRS. Il participe aux travaux de l’Observatoire géopolitique de la criminalité.

Tintinologue, il met ces expériences et son érudition au service de la connaissances de l’oeuvre de Hergé. Il signe ainsi plusieurs articles sur les mafias, les trafics, l’esclavage dans des numéros hors-série de magazines consacrés au créateur de Tintin.

Charles-Henri a une autre passion : les belles voitures. C’est donc tout naturellement qu’il se voit confier par les éditions Moulinsart la rédaction de Tintin, Hergé et les autos, paru en 2004, devenu un ouvrage de référence

Expert

JPEG - 27.4 ko
Vu par la dessinatrice d’audience, Dominique Lemarié

Sa fréquentation professionnelle des tribunaux en a fait un protagoniste important du procès du général Alcazar, en novembre 2001, devant la cour d’assises de Loire-Atlantique. Avec Yves Horeau, notre regretté président d’honneur, il a été l’un des principaux auteurs des textes qui ont étayé ce procès, mis en scène par notre ami Bernard Chanteux et joué par des avocats tintinophiles, des membres du tribunal et des comédiens. Charles-Henri quittait cette fois la robe de l’avocat pour endosser, avec talent et conviction, le rôle de l’expert psychiatre dont la démonstration contribua sans aucun doute à l’acquittement du général san-théodorien.

Nous perdons d’abord un ami, un ami proche, chaleureux, toujours disponible quand il s’est agi de mettre sa grande culture et ses compétences au service de causes aspirant à rendre la vie plus humaine.

Un hommage lui sera rendu samedi 27 avril à 11 au crématorium de Saint-Nazaire, cimetière de la Fontaine-Thuaud.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?